Les bienfaits des vitamines chez les sportifs

Histoire des vitamines : « La découverte des vitamines fut une véritable révolution. On retrouve dans des écrits chinois datant de 2600 ans avant JC, la description de maladies comme le Béribéri ou le Scorbut liées à une mauvaise alimentation et un manque de vitamines. En fait, c’est en 1911 que Funk va faire apparaître un nouveau nom : la vitamine, venant de vie ou de vital. Depuis, de nombreux chimistes ont réalisé des travaux pour découvrir, synthétiser et fabriquer des vitamines. »

Il faut savoir que nombreuses études ont été faites prouvant que les sportifs se complémentent sans avoir fait d’analyse biologique. Pourtant beaucoup n’ont pas de carence. Une bonne alimentation équilibrée suffit en prévention de coup de fatigue lors de la pratique. Chacune des 13 vitamines répondra à un besoin spécifique de l’adaptation du corps dans les bonnes conditions. On sait par exemple que la vitamine C est favorisée lors de récupération pour ses propriétés antioxydantes qui contribuent à « détoxifier » l’organisme de ses déchets métaboliques produits. Nous conseillons donc de consommer un fruit riche en vitamine C ou encore de diluez l’équivalent de 250 ml de jus avec 1 litre d’eau minérale à boire pendant l’heure qui suit l’effort . Chaque sportif doit être encouragé à faire des analyses régulières afin de prendre en compte toute carence présente qui pourrait être dangereuse mais aussi de limiter un surplus de vitamines qui serait également néfaste à l’organisme. Conclusion : Seuls un échange avec un médecin et des examens complémentaires associés à une bonne pratique de l’entraînement et une alimentation équilibrée sont des réponses adaptées au sportif. L’usage de compléments alimentaires sans avis médical est à proscrire.

Sources : IRBMS et Pixabay

Diététicienne de formation, Evelyne Zubaroglu est passionnée par la richesse cachée de chaque aliment et par le bon équilibre nutritionnel à l’origine d’un indéniable bien-être.
Je suis en parallèle le DU (Diplôme Universitaire) éducation en santé : Prévention et rééducation des inégalités de santé afin d’acquérir les outils pour me mettre à votre disposition.
J’ai également écris le livre Voyage aux pays des fruits chez Edilivre.

Laisser un commentaire