Les épinards sont-ils vraiment riches en fer ?

Les épinards sont réputés pour leur richesse en fer. Alors oui, ils contiennent bien du fer mais pas dans les proportions astronomiques que l’on sous-entend. Cette légende émanerait de la faute de frappe d’une secrétaire américaine qui, en déplaçant une virgule, a multiplié par dix la teneur en fer des épinards. Rajoutons à cela les aventures de Popeye et le tour est joué ! Dans la catégorie des légumes, la salicorne, les champignons, le persil frais, le cœur de palmier et le pissenlit sont plus riches en fer que les épinards.

 

Qu’apportent véritablement les épinards ?

Des fibres, du calcium, du fer (oui quand même), du potassium, des vitamines (B9, A, E). Un joli cocktail qui vous permettra d’avoir :

  • une bonne digestion
  • une bonne vue
  • une belle peau
  • les biceps de Popeye
  • un bon cœur
  • un bon moyen de prévention contre les cancers
  • la ligne car ils sont peu énergétiques

 

Alors… crus ou cuits qu’attendez-vous pour déguster des épinards … une petite recette peut-être ? … la voilà :

 

 

NB : le fer végétal dit « non héminique » et très différent du fer provenant de la viande dit « héminique ». La différence se trouve au niveau de la biodisponibilité. Un peu compliqué ce terme, non ? pour faire simple, c’est la quantité disponible de fer présent dans l’aliment et son degré d’assimilation par l’organisme.

Pour en savoir plus et découvrir quelques sources intéressantes, le site Doctissimo propose un petit article, cliquez ici : Le fer : explications

« Par contre, on évitera de suivre leurs recommandations concernant les produits mis en publicité sur leur site 😉 « 

 

Likez

Je me présente : je m’appelle Estelle, j’ai 37 ans et j’ai grandi au pays de la flammekuche et de la choucroute ;-).
Je suis en reconversion professionnelle au métier de diététicienne.
Nous vivons dans une société de consommation qui nous appâte avec des publicités gourmandes et alléchantes pour ensuite nous inciter à suivre le dernier régime à la mode et stigmatiser certains aliments. J’ai décidé me former à la diététique pour démêler le vrai du faux et tordre le cou aux idées reçues.

Laisser un commentaire