omga-3-coeur

Quels sont nos besoins en Omégas 3 ω3 et à quoi ils servent ?

Nous entendons beaucoup parler des omégas 3 mais pourtant nous ne savons généralement pas ce qu’ils sont, à quoi ils servent et quels en sont nos besoins exactes. Vous aurez donc les réponses à vos questions dans cet article

Que sont les omégas 3 ω3

Les omégas 3 sont des acides gras donc des lipides. Ils sont considérés comme essentiels ou indispensables car notre corps ne sait pas les produire alors qu’ils sont pourtant essentiels au bon fonctionnement de l’organisme.
Il faut donc avoir un apport suffisant pas l’alimentation pour couvrir nos besoins en cet acide gras essentiel.

Un peu de « technicité » pour que vous puissiez les reconnaître sur des étiquetages alimentaires ou bien lorsque vous lisez des articles dans vos magazines préférés :
Dans la catégorie des omégas 3 nous pouvons trouver l’acide α-linolénique (ALA) qui permet la production de deux autres omégas 3 l’EPA et le DHA.

Pour aller plus loin :

Seul l’EPA peut être synthétisé en quantité suffisante pour l’organisme mais le DHA et l’acide acide α-linolénique doivent être obligatoirement apportés par l’organisme

Les omégas 3 sont dit polyinsaturés c’est-à-dire qu’ils ont au minimum 2 doubles liaisons sur leur longue chaine de carbone ainsi – l’acide α-linolénique a une chaine de 18 carbones avec 3 insaturations (doubles liaisons)

– l’EPA a une chaine de 20 carbones avec 5 insaturations

– le DHA a une chaine de 22 carbones avec 6 insaturations

Tableau types omégas 3

Les acides gras polyinsaturés (AGPI) dont les omégas 3 sont des constituants de la membrane de chacune de nos cellules grâce aux doubles liaisons (insaturations) les acides gras polyinsaturés lui permettent de rester fluide et donc de s’adapter en permanence aux besoins de nos cellules.

oméga 3 comprimé 1

A quoi servent les omégas 3 ω3

Les omégas 3 (ω3) : l’acide α-linolénique ALA, l’EPA et le DHA ont de nombreux rôles dans l’organisme :

L’ ALA a des effets bénéfiques sur les maladies cardiovasculaires, les fonctions cardiaques, la pression sanguine, les cancers, l’oxygénation des organes, l’épilepsie, le taux de cholestérol dans le sang

L’ EPA a des effets bénéfiques sur les fonctions cardiaques, la pression sanguine, l’athérosclérose, l’arythmie, les cancers, les fonctions plaquettaires, la prévention des maladies inflammatoires, le système nerveux, les maladies mentales, le taux de triglycérides dans le sang. Il est indispensable pour le développement du fœtus pendant la grossesse.

Le DHA a des effets bénéfiques sur les fonctions cardiaques, la pression sanguine, les cancers, la prévention des maladies inflammatoires, le taux de triglycérides dans le sang, le système cardiovasculaire (le cœur, les vaisseaux sanguins), les fonctions cognitives (le système nerveux) , la vision (la rétine), Alzheimer, dépressions, maladies mentales. Il est aussi indispensable pour le développement du fœtus, du nouveau-né (il est présent dans le lait maternel) et de l’enfant notamment pour le cerveau, les yeux et le cœur

 

oméga 3 comprimé

Quels sont nos besoins quotidiens en omégas 3  ω3

Il faut d’abord savoir qu’il y a différents besoins en fonction de la population enfants, adultes, hommes, femmes…

Voici donc, ci-dessous, nos besoins quotidiens en omégas 3 (nous verrons ceux en omégas 6 dans un prochain article). Bien sûr c’est à répartir sur une semaine : une journée on peut consommer la quantité pour trois jour et pratiquement rien les jours d’après du moment qu’en moyenne on atteint nos besoins quotidiens

Tableau besoins omégas 3

On voit ici que les besoins en omégas 3 augmentent jusqu’à l’âge de 18 ans puis diminuent progressivement à partir de 20 ans à part pour la femme en dernier trimestre de grossesse et les femmes allaitantes pour lesquelles les besoins en omégas 3 (ω3) augmentent.

Comme quoi même quand on fait un régime amaigrissant certains acides gras sont indispensable au maintien de notre santé et pour la prévention de nombreuses maladies. Il ne faut donc pas éliminer toutes les matières grasses de son alimentation !

Il faut aussi savoir qu’il faut toujours réfléchir à l’association entre les omégas 3 et les omégas 6 car ce n’est qu’avec un bon ratio qu’ils auront des effets bénéfiques pour la santé. Ce rapport doit toujours être de 1/4 (1 oméga3 pour 4 omégas 6).
Vous verrez des exemples plus concrets à ce propos dans l’article : Quels sont les aliments contenant le plus d’oméga 3 !

Pour savoir où trouver les omégas 3 dans votre alimentation et mettre en pratique vos nouvelles connaissances ne manquez pas notre prochain article : Quels sont les aliments contenant le plus d’oméga 3

oméga 3 comprimé 2

Blanche Vidal Soler est passionnée de diététique depuis des année et est donc tout naturellement en train de faire une reconversion professionnelle pour devenir diététicienne,
Elle a elle même créé un blog sur le syndrome de l’intestin irritable et sur l’alimentation pauvre en FODMAP qui permet de réduire considérablement les troubles intestinaux dont soufrent les colopathes.
Elle y partage son expérience et aide les personnes atteintes de colopathies fonctionnelle à bien vivre leur maladie.

Laisser un commentaire